Là où tombent les anges



Les informations:
Titre en Vo: /
Genre : historique
Editeurs: gulf stream ( electrogène)
Site de l'auteur: http://www.charlottebousquet.com/
Nombre de page: 400 pages
Note:

Résumé
Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…


Mon avis :
Tout d’abord j’ai beaucoup apprécié ce roman même si ce n’est pas un coup de cœur, il s’en approche.

C’est un roman vraiment très complet, car il  est fait de différents types de texte : des lettres, des extraits de journaux, des passages de journal intime de Solange. Ainsi l’histoire d’un point de vue externe.

« Quand les hommes sont partis, vous avez pris leur place : vous avez dévoilé votre jeu. Vous n'êtes ni frêles ni dépendantes. Et vous êtes aussi compétentes qu'eux. Si j'étais eux, je serais un peu effrayée, tout de même.. »

L’histoire de partage entre trois personnages Solange, Lili et Clémence, même si on est plus proche Solange au fil des pages. On s’attache beaucoup au personnage, même les secondaires nous touchent.

« Me taire est devenu une habitude, un mode de vie. Mon passé m’appartient. C’est un sac, un énorme sac fermé par une corde épaisse. Je ne peux pas le jeter, je ne peux pas l’oublier, mais je peux l’enfouir très profondément dans l’obscurité. »

Le style d’écriture apport quelque longueur a l’histoire, surtout au début du roman. Mais plus on avance dans l’histoire plus cette aspect nous dérange moins car on s’attache de plus en plus aux personnages.

On en apprend beaucoup sur la guerre, l’ambiance a paris, ainsi que sur le front grâce aux lettres et par l’histoire on découvre le rôle des femmes pendant cette guerre.

« Toi tu étais celle qui vivait chaque instant, chaque amour comme si c’était le dernier. Moi je suis la gourde qui a brisé ses ailes par peur de voler. Mais je te promets de guérir. Et si je n’y arrive pas, j’en fabriquerai d’autres, qui m’emmèneront loin d’ici »


Ce roman est une bonne découverte, un nous fait passer par beaucoup d’émotion, il y a des actions assez choquantes. Et apprend des choses tout simplement. 

Commentaires

  1. Je l'ai bien aimé. Parfois un brin long et perturbant dans tous ces changements de formes et de points de vue, toutefois, il est riche en émotions et sait nous immerger dans vie entre 14-18. C'est un super roman historique.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés