mardi 25 avril 2017

Tant que nous sommes vivants



Les informations:
Titre en Vo: /
Genre : Jeunesse
Editeurs: Gallimard jeunesse
Site de l'auteur: http://www.bondoux.net/
Nombre de page: 298 pages
Note: 8/10

Résumé
"Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines."

Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Mon avis :
Pour commencer parlons de la couverture qui est vraiment très joli et après lecture je peux dire que cela retrace bien l’histoire du roman sans en dévoilé les éléments.

C’est un sorte de conte philosophiques. Une histoire de grande personnes mais raconté simplement pour les enfants/ados. L’auteure Anne-Laure Bondoux écrit son histoire de manière assez poétique tout en restant fluide dans la lecture.

"Il faut accepter de ne pas savoir. Sans quoi, on reste persuadé qu'on n'a besoin de personne, et on n'apprend rien du tout. Tu comprends ?"

Un autre point positif, cela nous permet de découvrir quelques manières de vivres selon l’époque ici l’époque les anciennes usines. Donc un petit saut dans l’histoire. On suit l’histoire sur deux générations.

On s’attache pas mal aux personnages principaux, qui sont un couple Bo et Hama, on les suit avec leurs hauts et leurs bas.

"Quand j’étais petit, un garçon du village m’avait prêté son vélo. Je m’entraînais à en faire sans les mains. Je suis tombé pas mal de fois! Mais finalement, j’ai compris comment garder l’équilibre et j’y suis arrivé. Nous aussi, on va tomber. On aura des bosses et des bleus. Mais on trouvera le bon équilibre. Je crois qu’on peut aimer sans les mains."

L’univers que ce roman dépeint est assez « magique », pas vraiment grâce à des éléments fantastiques, mais pas rapport a comment l’auteure amène les différents rebondissements.

Puisque l’on a une vue sur deux générations il y deux partie différentes dans le roman, j’ai beaucoup aimé le début sur le couple, cependant j’ai été un peu moins convaincus pour la dernière partie que j’ai trouvé un peu plus lente.

"Nous attendions quelque chose, mais nous ne savions pas quoi. Ceux qui travaillaient encore se levaient chaque matin aussi fatigués que la veille, et s'endormaient chaque soir sans révolte. Telles les bêtes engourdies par le froid, nous retenions notre souffle et les battements de nos cœurs : nous ne vivions plus qu'à moitié. Pourtant, au milieu de ce renoncement général, certains eurent l'audace de tomber amoureux. Les plus fous d'entre eux s'aimèrent. Bo et Hama furent de ceux-là."

Lire un autre roman de cette auteure me tenterai bien même si ce n’est pas dans mes priorités. J’ai bien aimé ce roman surtout dans l’écriture de l’auteur et l’univers crée mais sans avoir un coup de cœur.

mercredi 8 mars 2017

Victorian Fantasy Tome 1 : Dentelle & nécromancie




Les informations:
Titre en Vo:/
Genre : Fantastique
Editeurs: j’ai lu
Site de l'auteur: http://www.georgiacaldera.com/
Nombre de page: 541 pages
Note: 7/10

Résumé

D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. Car, au Coven Coldfield – manoir de construction ancienne où résident toutes les femmes de la famille ayant la chance de posséder quelque pouvoir – aucune âme, à l’exception de sa dirigeante, leur très redoutée grand-mère, n’a le droit de choisir son destin. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine lui est spécifiquement adressée et vient bousculer les plans de la matriarche. Malheureusement, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête.

Mon avis :
J’avais depuis longtemps envie de découvrir cet auteur depuis que je l’avais vu au salon de livre paris en 2015. Et donc je me suis enfin lancé.

Dans l’ensemble j’ai apprécié ce livre. Mais commençons par ce qui ne va pas. La personnage principale féminine est vraiment très agaçante surtout au début même si ça s’arrange un peu par la suite on ne comprend jamais ces réactions.

"Andraste, si j'ai élaboré un plan pour t'amener à m'épouser dès notre première rencontre, puis conçu d'autres encore, vaguement plus subtils, par la suite, après avoir découvert qui tu étais, c'est parce que je suis fou de toi depuis le début! "

Donc j’ai eu un peu de mal avec les passages de son point de vue, cependant j’ai plus apprécié ceux du point de vue du personnage masculin.

L’intrigue met un peu de temps à se mettre en place. Par contre le style d’écriture de l’auteur est très fluide et très sympa à lire.

"Tuer n’était pas un problème en soi, beaucoup d’ennemis avaient déjà péri sous sa lame, ou grâce à sa magie. Mais s’en prendre à quelqu’un dont le seul tort était d’exister était déjà beaucoup plus délicat. Il lui restait tout de même quelques principes…"

La couverture est magnifique, l’écriture sympa, des personnages qui nous font ressentir des émotions.


Même si je n’ai pas adoré ce livre j’ai apprécié le personnage masculin et l’écriture alors je vous le conseille quand même. Je pense lire les larmes rouges de la même auteure pour voir ce que cela donne avec une autre intrigue. 

mardi 7 mars 2017

Bilan de Février 2017


J'ai pas lu beaucoup ce mois-ci, et surtout que je n'ai pas apprécié la plupart d'entre elles. Tant que nous sommes vivant et La théorie de la contorsion ont étés les meilleurs du lots.


mardi 21 février 2017

Top Ten Tuesday #29 : Les 10 romans que vous avez lus qui vous ont fait sortir de votre zone de confort


Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookishg
et repris en français par Iani

Aujourd'hui Iani passe le flambeau à Froggy, à partie d'aujourdhui. 
Voici le lien de son blog : Ici 

********************************
Le Top ten Tuesday est un rendez vous hebdomadaire dans lequel, on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. 

Cette semaine : 

Les 10 romans que vous avez lus qui vous ont fait sortir de votre zone de confort


*********************

1)

2)

3)

4)

5)

6)

7)

8)

9)

10)


***************



Et vous , quel est votre top de cette semaine ?




vendredi 17 février 2017

Un avion sans elle



Les informations:
Titre en Vo: /
Genre : policier
Editeurs: Pocket / Presses de la Cité
Site de l'auteur: http://www.michel-bussi.fr/
Nombre de page: 573 pages
Note: 7/10

Résumé
Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent......

Mon avis :

Tout d’abord je me suis lancer dans cette lecture car l’auteur allait venir en dédicaces dans ma librairie et dans ma médiathèque alors je suis sortie de ma zone de confort de lecture habituels et comme premier roman de cet auteur j’ai choisi celui-ci.

J’ai aimé sans plus ce livre, comme ce n’est pas mon genre habituel j’aurai un jugement « débutant » on va dire.

L’auteur maîtrise très bien son intrigue, il nous partage un flot d’information peu à peu de l’histoire.

"Pour la première fois, je me rendais compte que continuer de travailler sur cette affaire, pour les Carville, pendant des années de ma vie, c’était perdre ces années…ainsi que toutes celles qui me resteraient ensuite. J’ai continué, pourtant."

On retrouve deux types de récit, dans le présent avec Emilie qui a 18 ans, dans le passé grâce au journal du détective Crédule Grand-Duc. Ces deux éléments se rejoignent sur la fin.

J’ai été surpris par la fin de l’intrigue ce qui est je pense le but de ce style de roman. En effet, j’ai été surprise je ne l’avais pas deviné mais ce n’est pas non plus une fin exceptionnelle.

"Ils pensaient qu'il ne faut pas tourner le dos à la chance lorsqu'elle sourit enfin. Ils auraient dû se méfier, il faut toujours se méfier des sourires."

Je n’ai pas été déçu par le style de l’auteur, même si ça n’a pas été une super lecture. Suite à des avis de connaissance, je pense continuer à découvrir cet auteur avec Nymphéas noir.


mardi 14 février 2017

Top Ten Tuesday #28 : Les 10 romances ou histoires d'amour dont les couples sont inspirants ou touchants



Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookishg
et repris en français par Iani

Aujourd'hui Iani passe le flambeau à Froggy, à partie d'aujourdhui. 
Voici le lien de son blog : Ici 

********************************
Le Top ten Tuesday est un rendez vous hebdomadaire dans lequel, on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. 

Cette semaine : 

 Les 10 romances ou histoires d'amour dont les couples sont inspirants ou touchants


*********************

1)


2)


3)


4)


5)


6)


7)


8)


9)


10)


***************



Et vous , quel est votre top de cette semaine ?